Parc Namib Naukluft

Localisé au sud-ouest de la Namibie, dont une portion se trouve dans le désert du Namib et dans les monts Naukluft, un massif montagneux au centre de la Namibie, le parc national de Namib-Naukluft est un immense parc national. Il est considéré comme le plus vaste d’Afrique et le quatrième plus grand au monde avec ses 49 768 km² de superficie. Sossusvlei, un désert salin et argileux situé à l’intérieur du désert du Namib, est le site touristique le plus célèbre du parc de Namib-Naukluft. Il est reconnu comme étant le principal attrait touristique de Namibie. Sossusvlei est un fleuve, qui s’anime de façon très irrégulière et principalement lors des fortes précipitations, qui traverse la ville de Sesriem sur une soixantaine de kilomètres et d’est en ouest. Les monts Naukluft, dérivé de l’afrikaans « Naukluftberge » constitue la fraction la plus à l’Est du parc national de Namib-Naukluft. Ils forment un puissant obstacle naturel qui protège une contrée sauvage abritant des animaux fantastiques tels les zèbres de montagne et les léopards. L’endroit est constitué lui-même de saisissantes gorges, fourmillants de petits ruisseaux et de chutes d’eau. A découvrir absolument.

Pourquoi visiter le Parc Namib Naukluft en Namibie ?

Les monts Naukluft abritent un vaste plateau parcouru de gorges abruptes et dominant de larges campagnes qui aboutissent jusqu’aux dunes qui longent les rivages de l’atlantique. Des montagnes culminant jusqu’à près de 2 000 mètres d’altitudes et composées de roches magmatiques vielles d’un milliard d’années ainsi que des larges espaces sablonneux de couleur rose et blanc et rose composent son paysage. Trois rivières millénaires prennent leur source dans les monts Naukluft : la Tsonab, la Tsams et la Tsauchab. Ces rivières sont pour la plupart du temps à sec sauf en périodes de pluies. Le Parc Namib Naukluft, quant à lui, a été créé par les allemands en 1907 au moment où ils colonisèrent la région située entre les deux fleuves Swakop (localisé à l’ouest de la Namibie et parcourant une partie du Namib) et Kuiseb (une rivière éphémère situé à l’ouest de Windhoek et coulant jusqu’à Walvis Bay) et le proclamèrent parc national. Ce n’est qu’en 1978 que les frontières du parc ont été déterminées par l’intégration de celles du désert du Namib avec celles des monts Naukluft et l’accolement d’autres régions comme le Sperrgebiet. 

Ce parc abrite une faune et une flore exceptionnelles ainsi qu’un paysage atypique et totalement dépaysant composé de montagnes isolées, de collines ou de petits massifs isolés dominant des plaines et des kopjes (terme afrikaans désignant une petite colline sur laquelle se dresse de gros rochers), composés de granit d’un rouge sombre et brillant riche en feldspath et en grès. Vous y découvrirez un territoire aride vieux de 43 millions d’années et, sous sa forme actuelle, depuis 2 millions d’années où vivent un large éventail d’espèces animales comme des serpents, des geckos, des insectes curieux, des hyènes, des chacals, des oryx, etc. En outre, vous y découvrirez les dunes de l’erg du Namib, qui sont réputées comme étant les plus élevées de la Terre, dominant la côte et sont responsables de la formation de bassins boueux longeant la plage et attirant d’innombrables oiseaux.

Que voir dans le Parc Namib Naukluft en Namibie ?

Le parc Namib Naukluft est un lieu surprenant pour ceux qui sont à la recherche de rares panoramas et pour les amoureux du désert et d’animaux sauvages. Cinq sites sont incontournables lors d’une visite dans le parc Namib Naukluft : le Sossusvlei, le Dead Vlei, le Sandwich Harbour, le Homeb ainsi que les montagnes arides du Namib Naukluft. Sossusvlei constitue le lieu touristique le plus fréquenté de Namibie, car il présente des paysages hallucinants notamment de très hautes dunes pouvant dépasser les 400 mètres. Une dune en particulier est très célèbre : la dune 45, une dune étoilée du désert du Namib culminant à 450 mètres et très médiatisée à travers le monde. La région, quoique désertique, abrite une multitude d’animaux sauvages dont les plus connus sont les oryx, les zèbres, les félins comme les guépards et les léopards, les springboks ou encore les babouins. Avec une flore très riche, elle abrite aussi une multitude d’insectes endémiques qui se sont adaptés à cet environnement d’apparence hostile.

A découvrir aussi : Le Dead Vlei, littéralement « le marais mort », est un bassin d’argile blanche localisée à côté du célèbre salar de Sossusvlei, dans le désert du Namib. L’endroit, vieux de 900 ans, s’est formé des suites d’inondations et de sécheresses qui ont exterminés les arbres (des acacias du désert) d’où le nom de « Dead Vlei ». Un autre endroit qu’il faut absolument visiter est le Sandwich Harbour, une bande aride longeant l’océan Atlantique et situé au sud de Walvis Bay. Vous pourriez y faire des excursions pour découvrir la lagune, les cuvettes de sel et le refuge d’oiseaux. Cette zone constitue la zone humide côtière la plus importante de l’Afrique méridionale. Une étape importante pour les personnes de passage dans la région : Homeb, une halte entre Walvis Bay et Sesriem et où on peut y voir la Welwitschia Mirabilis, une espèce endémique aux zones de brouillard du désert du Namib. Traversé par le Tropique du Capricorne, Homeb, trace la bordure entre le Namib sablonneux et le Namib caillouteux. Enfin, les montagnes du Naukluft (ex zebrapark) constituent la portion la plus à l’Est du Parc Namib Naukluft. La région est réputée car elle constitue un habitat naturel pour des animaux sauvages tels que les zèbres de montagne, les koudous, les babouins ainsi que des léopards. Vous y ferez des randonnées pédestres à travers des paysages qui varient en fonction de l’altitude.