Mariental

Des panoramas exceptionnels, des dunes de sables pourpres et des terres désertes livrent le sentiment que l’existence parait chimérique. Malgré cela la Namibie abonde d’endroits et d’animations uniques. Situé à 260 km au sud de la capitale Windhoek, Mariental est une petite ville pittoresque située à l’orée du désert du Kalahari. Ce célèbre désert s’étale de la Namibie à l’Afrique du Sud sur une surface d’environ 900 000 km² et il est considéré comme l’endroit le plus aride et la plus grande étendue de sable au monde.

Pourquoi visiter Mariental en Namibie ?

Avec ses 12 000 habitants, cette ville est le centre administratif de la région du Hardap, habité principalement par l’ethnie des Namas ou encore Namaquas les descendants des khoîkhoîs. Vous allez être intrigué par cette population fascinante de bergers d’Afrique méridionale vivant pour la plupart en Namibie mais aussi en Afrique du sud et au Botswana. Les Namas sont entre autres reconnaissables par les claquements de leur langue quand ils parlent, d’où le surnom de « Hottentots » (bégaiement en néerlandais) attribué à tort par les Afrikaners. Historiquement, la ville fut baptisée Mariental en l’honneur de l’épouse du premier colon de la région qui se prénommai Maria Brandt (épouse de Herman Brandt).

Que voir à Mariental en Namibie ?

Mariental possède de nombreux atouts touristiques avec ses fermes d’autruches ainsi que le barrage de Hardap. Créée en 1963 alors que la Namibie était sous occupation sud-africaine, cette infrastructure draine en eaux la Fish River. Elle permet d’arroser les étendues secs et arides de cette région guère pluvieuse, d’où le développement de l’agriculture dont notamment la production de vignes, de melons, de maïs etc. Le barrage intègre un grand parc de loisir aux abords d’un lac artificiel. Il se trouve à côté d’une réserve animalière particulièrement riche en espèces d’oiseaux pour les férus d’ornithologie (plus de 260 espèces d’oiseaux). Un peu plus loin, à 65km au sud de Mariental, vous y découvrirez la bourgade Nama de Gibeon qui abrite les vestiges historiques de la maison du chef Hendrik Witbooi, ancien chef du peuple Nama, de la branche des Khoïkhoïs, et leader de la rébellion Hereros contre l’armée d’occupation allemande en 1904.