Désert de Kalahari

Entre l’Afrique du Sud, la Namibie et le Botswana, un territoire désertique de 900 000 km² s’étend, le Kalahari. Entouré par les bassins du Zambèze et ceux de l’Orange, le désert du Kalahari côtoie son voisin du Namib au Sud. Situé au cœur du bassin du même nom, le désert du Kalahari se présente sous un climat aride et semi-aride. Dans ce lieu à la fois farouche et pittoresque, la vie sauvage est préservée et les habitants ont pu y perpétuer leurs us, déjà adoptés par leurs ancêtres.

Pourquoi visiter le Désert de Kalahari en Namibie ?

Kalahari est un terme de la langue tswana qui signifie « la grande soif », ou encore « lieu sans eau ». Et l’on peut dire que l’endroit porte bien son nom. Toutefois, si l’on se réfère à la définition géologique du terme « désert », le Kalahari n’en est pas un. Les précipitations y sont supérieures à ce qui est communément admis si on parle de désert. Le Kalahari est un ensemble de savanes ; mais l’on y retrouve également de zones parsemées d’arbustes. Ceci s’explique par la présence des omurambas. Ces derniers sont des vestiges de rivières qui font leur réserve d’eau en période de pluie, pour pouvoir alimenter les environs durant les saisons sèches. Parmi les omurambas du Kalahari, on peut citer Eiseb ou Epukiro. Dans ses parties Nord et Est, des arbres majestueux dominent sur 300 000 km² de forêts sèches et de brousses à épines. On compte parmi ces arbres les baobabs, les acacias erioloba et mellifera ou les baikiaeas.

En ce qui concerne la faune, pas moins de 150 espèces d’oiseaux ont été recensés. Parmi ceux-ci, les fameux flamants roses et leurs cousins les flamants nains. D’innombrables espèces d’antilopes y gambadent paisiblement : les oryx gazelles, les antilopes springboks ou les grands koudous. Vous y trouverez aussi des autruches, des zèbres, des reptiles qui se faufilent dans les herbes sèches. L’endroit est un spot d’observation des grands mammifères comme la girafe, l’éléphant, le gnou, et des grands félins que sont le guépard et son cousin le léopard. Une espèce endémique à ce désert que vous devez absolument voir : les hyènes brunes. Enfin, vous ne pouvez pas allez dans le Kalahari sans rencontrer le roi de la savane, le lion du Kalahari. Ici, il est plus grand, plus fort et plus royal que n’importe où on trouve des lions. Sa férocité semble n’avoir d’égal que l’aridité du désert dans lequel il règne.

Que voir dans le Désert de Kalahari en Namibie ?

Si on se réfère à la taille des dunes du désert de Namib, celles du Kalahari semble moins importante. Mais ce qui les distingue, ce sera leur couleur vermeil et les verdures qui les jonchent. Les dunes du Kalahari font partie des sites incontournables si vous visitez la Namibie. Sillonnez les dunes du Kalahari en 4×4 équipée pour l’effet et rencontrez la faune exceptionnelle du désert. Vous y ferez de même la connaissance des suricates. Si vous vous promenez la nuit, vous tomberez sur les otocyons et oryctéropes. Les oryx sont les plus fréquemment retrouvés, et les springboks. Comme dans le Nord du pays, il y a aussi ici des girafes et des éléphants, même si ils y sont moins nombreux. Le relief plat du Kalahari est également un terrain de jeu idéal des grands félins coureurs que sont les guépards. La partie du Kalahari la plus attirante est localisée dans le Mariental, ornée des dunes d’un rouge intense. Rappelons aussi que le Tsumkwe est l’endroit où les bushmen ont élu foyer. Des familles de suricates sont imprégnées (elles restent sauvages mais sont habituées à la présence de l’homme). Il est possible de les rencontrer sur leur territoire à travers une randonnée.